Mécanismes de l’érection : comment ça fonctionne, tout sur le sexe masculin !

Vous avez des érections depuis la puberté, mais avez-vous déjà réfléchi à la raison à cela? Comprendre le processus physiologique qui permet d’avoir une érection peut vous aider à regarder votre vie sexuelle sous un jour totalement différent. Mais aussi de prévenir et traiter plus facilement un éventuel trouble de l’érection.

Car c’est quand on sait comment fonctionne l’érection que l’on peut expliquer et surmonter un dysfonctionnement. Continuez votre lecture pour en savoir plus sur l’érection, l’éjaculation, mais aussi sur votre pénis.

Promo : jusqu'à 50% sur Viasil
acheter viasil pas cherEn ce moment Viasil propose des réductions ! Vous pouvez obtenir des réductions jusqu’à 50%.

En effet, profitez de remises suivantes :

  • 10% de remise immédiate pour toute commande d’une boite
  • 30% de remise pour deux boites
  • 50% de réduction immédiate pour 4 boites

Pour en profiter, il vous suffit de suivre le lien ci-dessous qui vous redirigera automatiquement vers l’offre.

L’anatomie du pénis

Le pénis est composé de plusieurs parties :

  • Deux chambres appelées les corps caverneux, qui sont sur toute la longueur de votre verge. Elles contiennent un labyrinthe de vaisseaux sanguins sous forme d’espaces caverneux (un peu comme une éponge) ;
  • L’urètre, ou le canal par lequel passe votre urine et le sperme. Il longe la face inférieure des corps caverneux ;
  • Le tissu érectile, qui entoure l’urètre, les deux artères principales et plusieurs veines et nerfs ;
  • La hampe, ou la partie la plus longue du pénis ;
  • La tête (gland) qui se trouve au bout de la hampe
  • Le méat, ou l’ouverture au bout du gland où l’urine et le sperme sont déchargés

Qu’est-ce qui provoque une érection ?

Intéressons-nous maintenant plus précisément à comment fonctionne l’érection. Concrètement, elle va se produire lorsque vous êtes excité sexuellement, c’est à dire soit en réponse à une stimulation physique ou mentale. Votre cerveau va alors envoyer des signaux pour déclencher une réponse hormonale qui va permettre d’élargir pleinement vos artères. C’est ce que l’on appelle la vasodilatation.

Quelle est la meilleure façon d'avoir une érection ?

Du fait de l’anatomie de votre pénis, et de ses deux chambres (corps caverneux) qui s’étendent du gland de votre pénis jusqu’à votre bassin, le volume de sang permis par cette réaction chimique va augmenter le volume sanguin dans votre pénis. Les tissus spongieux vont donc se gonfler de sang et grossir.

En effet, lorsque vous êtes au travail, que vous allez à la salle de sport ou que vous faites des courses, les artères qui fournissent du sang à votre pénis ne sont que partiellement ouvertes. Cela fournit le flux sanguin nécessaire pour maintenir vos tissus en bonne santé. Donc quand elles seront plus dilatées, le sang peut y entrer et en sortir plus rapidement, Elles vont ensuite se compresser pour l’emprisonner dans la verge. C’est cette réaction en chaine qui permet d’avoir et de maintenir votre érection.

Lorsque votre cerveau cesse d’envoyer des signaux indiquant une excitation sexuelle, la réponse hormonale prend fin. Vos artères retrouvent leur état normal et votre pénis redevient flasque.

Et l’éjaculation ?

La stimulation sexuelle et les frictions provoquées par la pénétration vont fournir des impulsions qui sont transmises à la moelle épinière et au cerveau. L’éjaculation est une action réflexe contrôlée par le système nerveux central. Elle est ainsi déclenchée lorsque l’acte sexuel atteint un niveau critique d’excitation. Concrètement, elle va se décomposer en deux phases.

Dans la première phase, les canaux déférents (les tubes qui stockent et transportent les spermatozoïdes des testicules) se contractent pour presser les spermatozoïdes vers la base du pénis. Puis la glande de la prostate et les vésicules séminales libèrent des sécrétions pour produire du sperme. À ce stade, l’éjaculation est imminente.
Dans la seconde phase, les muscles à la base du pénis se contractent toutes les 0,8 secondes et forcent le sperme à sortir du pénis en 5 poussées. Cela marque généralement la fin de votre rapport sexuel.

Comment se produit un dysfonctionnement érectile et comment le traiter ?

Maintenant que vous en savez plus sur le fonctionnement de l’érection, mais aussi de l’éjaculation, intéressons-nous aux dysfonctionnements qui peuvent expliquer le fait que vous bandiez mou. La dysfonction érectile signifie que quelque chose s’oppose au processus naturel d’obtention et de maintien d’une érection du pénis. Il existe de nombreuses causes différentes à cela, mais trois des plus courantes sont :

  • Votre cerveau n’envoie pas les bons signaux à votre pénis. Des troubles neurologiques tels que la sclérose en plaques, la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson peuvent entraîner un trouble érectile. Elles perturbent en effet la capacité de votre cerveau à signaler l’excitation sexuelle à votre système reproducteur.
  • Le flux sanguin vers votre pénis n’est pas assez puissant ou inadéquat. L’hypertension artérielle, les maladies cardiaques, l’hypercholestérolémie et le diabète peuvent tous affecter le débit sanguin vers le pénis, ce qui provoquera des difficultés à bander et à maintenir votre érection
  • Votre tissu érectile est endommagé. Cela peut arriver lorsqu’un homme a subi une radiothérapie pour le cancer de la prostate ou de la vessie.

Comment traiter les troubles de l’érection

La dysfonction érectile est plus courante que vous ne le pensez, affectant plusieurs millions d’hommes en France et à l’étranger. Si vous êtes comme la grande majorité des hommes, ce n’est pas une chose dont il est facile de parler, mais vous n’êtes certainement pas seul à connaître ce problème.

Comment fonctionne l'érection : tout ce que vous voulez savoir sur votre pénis.

La première étape du traitement de l’impuissance masculine (et donc ne plus bander) consiste à identifier la cause de vos difficultés à avoir ou à maintenir une érection. Une fois la cause identifiée, vous pourrez obtenir l’aide dont vous avez besoin. Si l’origine de votre trouble de l’érection est physiologique, votre médecin peut vous aider à identifier un traitement.

Mais si vous avez des difficultés à bander pour une raison psychologique, une thérapie seul ou en couple peut se révéler très utile. Il existe également de plus en plus de traitements oraux ou locaux que vous pouvez suivre pour venir à bout de votre dysfonction érectile. En plus des célèbres Viagra ou Cialis, vous trouverez des alternatives naturelles très efficaces comme Viasil, un complément alimentaire qui booste la libido et facilite l’érection. Pour en savoir plus, découvrez notre avis complet sur cette solution à l’impuissance.

4 faits que vous ne connaissez peut-être pas sur votre pénis

On termine cet article avec des faits surprenants sur l’érection et le fonctionnement de votre pénis. Car plus on en sait sur son sexe, plus on est à même d’avoir une vie sexuelle épanouie.

  • Vous pouvez casser votre pénis : si le pénis est violemment tordu pendant l’érection, il peut se casser. Il n’y a pas d’os dans le pénis, mais les corps qui se remplissent de sang pendant une érection peuvent éclater. Du sang va donc couler à l’intérieur du pénis et provoquer un gonflement très douloureux. Les cas de fracture du pénis sont rares, mais il est aussi fort possible que certains hommes soient trop gênés pour le signaler à leur médecin.
  • Vous avez plusieurs érections pendant la nuit : en moyenne, un homme en bonne santé a de 3 à 5 érections pendant une nuit complète de sommeil, chaque érection dure de 25 à 35 minutes. Il est également courant que les hommes se réveillent avec une érection. La cause des érections nocturnes n’est pas complètement comprise. Mais des études suggèrent qu’elles soient étroitement associés à la phase de sommeil appelée le sommeil rapide en pendant laquelle nous rêvons le plus.
  • La longueur du pénis n’est pas liée à la taille du pied : cette idée est en effet un mythe d’après une étude menée en Angleterre. Les chercheurs n’ont en effet aucun lien entre la taille de la chaussure et la longueur du pénis.
    Un petit pénis peut avoir de très grandes érections : les pénis les plus courts prennent plus de centimètres que les gros sexe pendant l’érection. Une recherch a révélé que les pénis les plus courts augmentaient de 86 % soit près du double que les pénis les plus longs (47%).
  • Le pénis n’est pas un muscle : c’est précisément pour cela que vous ne pouvez pas le bouger quand il est en érection. Comme nous venons de le voir, le pénis est plus une éponge qu’un muscle.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*