Anéjaculation et aspermie : comment combattre ce trouble de l’éjaculation et l’absence de sperme ?

Pour une vie heureuse et épanouie, de nombreux couples souhaitent avoir un bébé et fonder leur propre famille. Cependant, nombreux sont les hommes et femmes stériles ne pouvant pas réaliser ce rêve.

L’infertilité masculine est l’incapacité de provoquer une grossesse. Dans de rares cas, sa cause sera l’aspermie. Dans l’article d’aujourd’hui, nous vous expliquons de quoi il s’agit, qu’elles peuvent en être les causes principales, et comment traiter ce trouble de l’éjaculation

Qu’est-ce que l’aspermie, ce trouble de l’éjaculation

L’aspermie est une affection liée à l’organe reproducteur masculin. On la retrouve cependant assez rarement chez les hommes, qui s’ils souffrent de cette maladie, n’éjaculeront même pas une goutte de sperme au moment de l’orgasme. Cela se produit lorsqu’une personne manque de cellules de sperme ou lorsqu’elle éjacule dans sa vessie (on parle alors d’éjaculation rétrograde).

Que faire en cas d'orgasme sans éjaculation ?

L’aspermie ne se caractérise pas par des signes ou symptômes douloureux. Et elle se manifestera uniquement pendant vos rapports sexuels ou lorsque vous vous masturbez. De manière générales, les symptômes vont varier d’un homme à l’autre, mais les principaux sont les suivants :

  • L’infertilité, c’est-à-dire l’incapacité de provoquer une grossesse ;
  • Pas ou très peu de décharge de sperme au moment de l’orgasme ;
  • Un jet d’urine après un rapport sexuel ;
  • Des traces de sang dans le sperme ou dans l’urine ;
  • Une douleur légère à modérée au niveau du scrotum ou des organes génitaux lorsque l’on urine.

Quelles sont les principales causes de l’aspermie

L’aspermie peut avoir de nombreuses causes d’ordre physiologique et psychologique. Voici les principales raisons pouvant expliquer une absence de sperme pendant l’orgasme, et donc de l’infertilité masculine.

L’éjaculation rétrograde

Dans ce cas, le sperme est poussé en arrière au lieu de sortir par l’urètre pendant l’éjaculation. Cette affection peut se développer pour diverses raisons, et notamment :

  • une défaillance de la vessie ou une fermeture du gland qui repousse le sperme en arrière ;
  • une intervention chirurgicale des testicules ou de la prostate ;
  • mais aussi une maladie ayant endommagé les nerfs.

Dans de nombreux cas, des maladies telles que le diabète, les lésions de la moelle épinière ou la sclérose en plaques peuvent être responsables. Tout comme certains traitements médicaux, notamment pour la prostate, les antidépresseurs, les antihypertenseurs, ou les antipsychotiques.

Lire également : Ejaculation rétrograde : causes et conséquences de ces éjaculations en sens inverse

L’obstruction du conduit éjaculatoire

Il s’agit de la principale cause de l’aspermie. On parle alors d’obstruction complète des canaux éjaculateurs, qui peut être totale ou partielle. Cette condition peut survenir en raison de plusieurs facteurs tels que :

  • la présence de kystes congénitaux dans les canaux éjaculatoires provoquant une obstruction ;
  • une inflammation de la prostate.
  • une tuberculose de la prostate.
  • Mais aussi une maladie sexuellement transmissible, telle que la chlamydia.

Un dérèglement hormonal

Un déséquilibre dans les niveaux hormonaux peut provoquer une altération de la spermatogenèse, qui provoque, mais pas toujours, l’aspermie. Dans une étude portant sur 126 hommes atteints d’aspermie et ayant subi une génitographie et une biopsie des testicules, on a trouvé une corrélation entre la teneur en follitropine dans le sang et le degré d’inhibition de la spermatogenèse de l’aspermie testiculaire.

La testostérone (l’hormone mâle par excellence) excrétée dans l’urine et circulant dans le plasma sanguin sera trois fois moins importante en cas d’aspermie testiculaire. Au contraire, le taux d’estradiol plasmatique augmentera de 1,5 fois.

Une infection

L’aspermie peut être associée à une infection urino-génitale comme la tuberculose. Mais aussi des infections sexuellement transmissibles comme la chlamydia, ou l’herpès. Les infections du plasma sont elles aussi très fréquemment à l’origine de ce trouble de l’éjaculation. Dans tous les cas, l’infection sera le plus souvent provoquée par une obstruction mécanique des conduits éjaculatoires ou par la sécrétion d’un anticorps anti-spermatozoïde.

Comment traiter efficacement l'aspermie grâce à l'ayurvéda ?

Une lésion de la moelle épinière

L’aspermie peut être associée à une lésion de la moelle épinière. Le grand nombre de spermatozoïdes sénescents dans les vésicules séminales semble être la principale cause de la mauvaise qualité des spermatozoïdes chez les hommes atteints de lésions médullaire

Le diabète

Le diabète, en particulier juvénile, peut aussi expliquer que vous souffriez d’éjaculation rétrograde ou de relations sexuelles sans éjaculation.

Les traitements médicaux

L’aspermie peut être associée à certains médicaments antihypertenseurs ayant une activité sympathicolytique, tels que la guanéthidine. Les résultats d’études montrent que cela n’est probablement pas dû à une rétro spermie, mais plutôt à une interruption du transport du sperme lors de son émission. L’azoospermie peut également être provoquée par ;

  • des antagonistes de la progestérone, tels que la mifépristone,
  • les stéroïdes anabolisants,
  • les agents bloquant les récepteurs alpha-adrénergiques (pour le traitement de la prostatite chronique et de l’hyperplasie bénigne de la prostate) ;
  • la prise abusive d’anticoagulants ;
  • l’exposition à certains produits chimiques comme l’éthylène (notamment chez les travailleurs agricoles).

La consommation d’alcool

Boire de l’alcool de manière excessive peut mener à l’aspermie. Une étude a montré que chez les alcooliques, les tubes séminifères étaient principalement remplis de spermatozoïdes ayant subi une dégénérescence, ce qui provoquerait l’aspermie. L’impuissance, une diminution de la libido et un système nerveux dysfonctionnel sont couramment associés à l’alcoolisme, ce qui également peut contribuer au développement de de ce trouble éjaculatoire.

Les traitements anti-cancérigènes

L’aspermie peut être associée à des radiations, suite à un traitement contre le cancer. Des doses d’irradiation supérieures à 0,35 Gy provoquent une aspermie qui pourrait être réversible. Mais le temps de récupération augmente avec des doses plus élevées, La chimiothérapie peut également contribuer à l’aspermie, notamment en provoquant l’anéjaculation ou l’éjaculation rétrograde.

C’est pour cela qu’il est recommandé de combiner chimio et radiation pour les enfants n’ayant pas encore atteint leur plein potentiel de croissance afin d’améliorer les taux de guérison en réduisant la morbidité.

Les troubles congénitaux et développementaux

Environ 13,7% des hommes stériles présentant une aspermie et 4,6% de ceux présentant une oligospermie présentent une anomalie chromosomique coexistante. Il pourrait s’agir d’une suppression du chromosome Y ou encore du syndrome de Klinefelter.

Ce dernier a en effet une prévalence de 3 % avec les patients stériles, et 11 % chez les hommes souffrant d’aspermie. Dans une récente étude analysant le liquide séminal, la formule chromosomique et le tissu testiculaire d’hommes atteint du syndrome de Klinefelter, l’aspermie a été détecté dans plus d’un tiers des cas.

Aspermie traitements : les méthodes naturelles inspirées de l’ayurveda

L’Ayurveda dispose depuis plusieurs millénaires de solutions naturelles pour traiter l’aspermie. Voici les plantes les plus efficaces.

Les Asperges Adscendens

Cette plante, également connue sous le nom de Safed Musli est un remède naturel contre les troubles de l’éjaculation. Ces racines augmentent la fertilité, durabilité du sperme. Mais permettent aussi de booster votre libido et maintenir vos érections.

C’est donc un remède efficace pour les dysfonctionnements érectiles et les déséquilibres hormonaux. On le trouve en France sous forme de capsules, à consommer deux fois par jour pour de meilleurs résultats.

Le Tribulus Terrestris

Cette plante est également connue pour booster la production de sperme et donc traiter l’infertilité masculine. On l’utilise aussi en cas de faible désir sexuel et pour traiter les troubles de l’érection. Composant de nombreux compléments alimentaires aphrodisiaques comme Go Viril, il améliore la santé sexuelle en générale, mais diminue également votre taux de mauvais cholestérol et votre pression artérielle.

Traiter l'infertilité masculine

Les massages aux huiles essentielles

Masser votre corps avec des huiles essentielles est un autre moyen naturel de traiter l’aspermie. Les huiles essentielles comme la camomille, la lavande, l’olive, ou encore le romarin sont utilisées depuis l’Antiquité pour favoriser le bon fonctionnement de l’organisme, et plus particulièrement du système reproducteur.

Elles ont par exemple pour effet de dilater les vaisseaux sanguins et détendre les nerfs.

Le Mucuna Pruriens

C’est un excellent produit à base de plantes aux étonnantes propriétés aphrodisiaques. Il est utilisé pour traiter l’obstruction des testicules, une baisse de la libido, l’éjaculation précoce, le faible nombre de spermatozoïdes et d’autres problèmes sexuels.

Les suppléments à base de Mucuna Pruriens agissent en augmentant la production de gamètes dans les testicules, ce qui augmente naturellement la production de sperme. Vous pourrez vous en procurer très facilement en capsule, à prendre là encore deux fois par jour.

Comment soigner médicalement l’aspermie ?

Des traitements médicaux ont également été développé pour venir à bout de ce trouble éjaculatoire. Dans certains cas, et s’ils ne sont pas suffisant pour régler le problème, votre médecin peut vous recommander de vous faire opérer.

Les traitements oraux

Certains médicaments sont prescrits pour traiter l’aspermie. Ils permettent de contracter le col de la vessie pendant l’éjaculation, afin que le sperme puisse s’écouler directement via l’urètre. Certains restaurent aussi la fonction du nerf endommagé suite à une maladie.

La reproduction assistée

Certains hommes souffrant d’aspermie ont recours à cette méthode pour avoir un enfant, et notamment :

  • l’insémination intra-utérine ;
  • la fécondation in vitro ;
  • la récolte de spermatozoïdes dans la vessie.

L’intervention chirurgicale

La procédure chirurgicale est pratiquée si, et seulement si, l’aspermie ne peut pas être traitée avec des médicaments ou d’autres thérapies complémentaires. Il existe deux opérations principales :

  • La résection transurétrale du canal éjaculateur : Cette procédure invasive sert à corriger l’obstruction du canal éjaculatoire s’il s’agit de la cause de l’aspermie. Cette procédure conduit à des grossesses normales mais entraîne plusieurs complications (notamment au niveaux des valves des conduits éjaculatoires) ;
  • La recanalisation des canaux éjaculatoires : Il s’agit d’une autre procédure effectuée pour corriger l’aspermie provoquée par une obstruction des canaux éjaculatoires. Un cathéter à ballonnet permettra de dilater le canal éjaculateur obstrué pour permettre au sperme de s’écouler librement.

Lire également : Plus de sperme : comment faire face à ce problème 100% masculin ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*